L’organisation radicale Hamas a salué l’attaque à la voiture bélier menée mercredi à Jérusalem, assurant que son auteur était l’un de ses membres et voyant dans cette opération meurtrière « la réponse naturelle aux crimes de l’occupant » israélien.

« Le Hamas salue son héros-martyr Ibrahim al-Akari de même que les héros-martyrs Abdelrahmane Shalodi et Mouataz Hijazi », a indiqué le mouvement terroriste dans un communiqué, en référence aux auteurs récents d’attaques à Jérusalem.

Ibrahim al-Akari — présenté par la police israélienne comme un Palestinien de 38 ans du camp de réfugiés de Shuafat à Jérusalem-Est — a jeté son van contre des passants et un arrêt de tramway de Jérusalem, tuant un officier de police israélien et blessant une dizaine de personnes.

Selon le Hamas, Ibrahim al-Akari était le frère d’un homme libéré en même temps qu’un millier de prisonniers palestiniens en échange du soldat israélien Gilad Shalit, enlevé par un commando palestinien à la lisière de la bande de Gaza en 2006.

Abdelrahmane Shalodi, 21 ans, originaire de Silwan, l’un des quartiers de Jérusalem-Est les plus touchés par les affrontements, avait percuté le 22 octobre un groupe de passagers descendant du tramway, tuant un bébé israélo-américain de trois mois et une Equatorienne de 22 ans. Il avait été aussitôt abattu.

Le 29 octobre, Mouataz Hijazy, un Palestinien de 32 ans de Jérusalem-Est, tirait sur Yehuda Glick, une figure de la droite ultranationaliste juive qui milite pour le droit des juifs à prier sur l’esplanade des Mosquées, le blessant grièvement. Quelques heures plus tard, les forces spéciales de la police israélienne l’abattaient à son domicile.

Le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abou Zouhri, a vu dans l’acte de d’Ibrahim al-Akari « la réponse naturelle aux crimes de l’occupant contre la mosquée Al-Aqsa et Jérusalem occupée ». Il a appelé « tous les Palestiniens à utiliser tous les moyens pour s’opposer aux crimes de l’occupant contre Al-Aqsa », dans une déclaration à l’AFP.

De son côté, le Jihad islamique a dit dans un communiqué « saluer l’opération de Jérusalem » et a ajouté que « la bataille contre l’ennemi se poursuit ».