Le Hamas et le Jihad islamique, les deux principales groupes terroristes palestiniens ont salué mardi l’attentat contre une synagogue à Jérusalem, le plus meurtrier depuis des années dans la Ville sainte.

Cette attaque, dont les deux terroristes originaires de Jérusalem-Est ont été abattus par la police après avoir tué quatre Israéliens, est une « réponse au meurtre du martyr Youssef Ramouni », un conducteur palestinien de bus retrouvé mort lundi dans son véhicule à Jérusalem-Ouest, a assuré le Hamas.

Alors que les tensions se sont multipliées ces dernières semaines autour de l’ultra-sensible mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, les Palestiniens dénonçant comme des provocations les visites des juifs sur ce lieu saint, le porte-parole du mouvement terroriste, Sami Abou Zouhri, a ajouté que cette attaque était également « une réponse à la série de crimes de l’occupant (israélien) à (la mosquée d’) Al-Aqsa ».

« Le Hamas « appelle à poursuivre les opérations », a-t-il encore dit, alors que Jérusalem a récemment connu plusieurs attentats, notamment à la voiture bélier et au couteau. Aucun n’a été revendiqué, mais certains ont été menés par des membres du Jihad islamique ou du Hamas.

Le Jihad islamique, de son côté, a vu dans l’attaque, menée à la hache et au pistolet selon la police israélienne, « une réponse naturelle aux crimes de l’occupant ».