La branche armée du Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza, a menacé lundi de tirer des projectiles sur tout le territoire israélien lors de la prochaine confrontation, à l’occasion de l’inauguration d’un monument représentant une roquette M75 dans la ville de Gaza.

Cette cérémonie se tenait quelques heures avant l’exposition des roquettes de portée allant jusqu’à 160 km découvertes à bord d’un navire envoyé selon Israël par l’Iran aux groupes armés de Gaza, ce que les intéressés ont catégoriquement démenti.

« Le Hamas est parvenu à porter la bataille au cœur de l’entité [Israël, NDLR] après avoir développé son système de roquettes, et il a réussi là où beaucoup d’armées arabes ont échoué », a déclaré un chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, aile militaire du Hamas, entouré de combattants cagoulés.

Il faisait référence aux hostilités de l’opération israélienne « Pilier de défense » [14-21 novembre 2012], au cours desquelles des roquettes tirées la bande de Gaza avaient atteint pour la première fois les environs de Jérusalem et de Tel Aviv.

« L’effusion de sang ne cessera pas tant que les propriétaires [de la Palestine, NDLR] n’auront pas recouvré leurs droits et que les lieux saints ne seront pas restitués à la nation islamique », a-t-il ajouté, lors de l’inauguration du monument en hommage à Ibrahim al-Maqadma, un des fondateurs des Brigades Ezzedine al-Qassam, assassiné par l’armée israélienne en 2003.

Le M de « M75 » est dédié à Maqadma et le 75 se réfère à la portée de la roquette, a rappelé ce chef de la branche armée du Hamas.

Sur le piédestal de la réplique de M75 est peinte une fresque de la Palestine mandataire, avec les dates des tirs de novembre 2012 sur Jérusalem et Tel Aviv, avec un point d’interrogation sur la partie du territoire israélien située plus au nord, et donc plus loin de Gaza.

« Le point d’interrogation sur le nord de la carte indique que les villes de l’extrême nord feront partie des cibles des Qassam et de la résistance dans toute future confrontation », a expliqué à l’AFP un responsable du Hamas sous le couvert de l’anonymat.