Dans un communiqué, le groupe terroriste du Hamas évoque « une grave escalade. »

« Nous mettons en garde le criminel Netanyahu des conséquences de l’assaut et de la profanation de la mosquée Ibrahimi à Hébron, et nous considérons qu’il s’agit d’une grave escalade face à laquelle notre peuple ne gardera pas le silence » écrit Izzat al-Rishiq, le porte-parole du Hamas, dans un communiqué.

Le site, connu sous le nom de la mosquée Ibrahimi pour les musulmans, est sacré à la fois pour les juifs et pour les musulmans, qui le considèrent comme le lieu de sépulture du patriarche Abraham.

La visite, qui a pour vocation de montrer la foi solide de Netanyahu avant les élections, avait d’abord été évoquée par le site d’informations classé à droite Israel National News.

Selon le porte-parole de Netanyahu, Mark Regev, la visite ne figure pas au programme du Premier ministre.

Le Fatah s’est également engagé à « défendre » le site sacré face à Netanyahu.

En effet, après que le Hamas ait averti le Premier ministre, le mouvement du Fatah auquel appartient le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a également réagi à la rumeur d’une visite au Tombeau des Patriarches.

« La mosquée Ibrahimi est une propriété sacrée musulmane et … nous défendrons tous nos Lieux saints », s’est ainsi exprimé le porte-parole du Fatah, selon la radio israélienne.

Le président Reuven Rivlin a visité la ville divisée le mois dernier, déclenchant des affrontements de basse intensité.