Un haut responsable du Hamas a nié samedi le fait que le groupe terroriste avait connaissance ou nie avoir quelconue implication dans l’enlèvement des trois étudiants de yeshiva.

Osama Hamdan a déclaré lors d’une interview télévisée que le Hamas n’avait pas connaissance de ce qui s’est passé jeudi quand Gil-ad Shaar (16 ans) de Talmon, Naftali Frenkel (16 ans), détenteur d’une double nationalité israélo-américaine de Nof Ayalon près de Modiin, et Eyal Yifrach (19 ans) originaire d’Elad près de Petah Tikva, ont disparu près de la ville d’Hébron en Cisjordanie.

Le responsable a ajouté que si un groupe palestinien était derrière l’opération d’enlèvement, il espérait que les négociations avec Israël pour libérer des prisonniers palestiniens en échange des trois étudiants de yeshiva seraient menées au nom de tous les groupes palestiniens.

Le commentateur du Moyen Orient de la Deuxième chaîne Ehud Yaari a dit que cette déclaration du Hamas était inhabituelle et pourrait indiquer que les pointures du groupe terroriste ont été maintenues à l’écart.

Plus tôt samedi, un porte-parole du Hamas à Gaza a salué le « succès » de l’enlèvement sans en revendiquer la responsabilité.

Fauzi Barhoum a fustigé l’Autorité palestinienne en raison de sa collaboration avec Israël dans la recherche pour les garçons disparus, affirmant que la coopération de sécurité entre les deux parties pour localiser les ravisseurs « héroïques » était une « marque de honte. »

Samedi, un deuxième groupe a revendiqué la responsabilité de l’enlèvement des trois étudiants de yeshiva, suite à une première demande par une organisation djihadiste salafiste vendredi, mais il n’était pas clair si celle-ci était crédible.

Une organisation qui se fait appeler « Bataillon de Libérateurs de Hébron » a envoyé un message à la presse samedi affirmant avoir effectué l’enlèvement jeudi soir.

Le groupe a dit qu’il a enlevé les garçons « pour les prisonniers [palestiniens] assis dans les prisons de l’entité occupante. »