Le projet de résolution palestinienne demandant à Israël de se retirer de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est sera soumis à un vote au Conseil de sécurité d’ici la fin de l’année 2014 selon Saeb Erekat, représentant de l’Autorité Palestinienne (AP).

Ce projet présenté par la Jordanie au nom des Palestiniens la semaine dernière demande à Israël de se retirer sur les lignes antérieures à 1967 d’ici 2017.

La résolution appelle également à la reprise des pourparlers de paix directs limités à un an et ayant pour objet la mise en œuvre de la résolution.

Le porte-parole du Hamas à Gaza, Sami Abu Zuhri, a appelé l’Autorité palestinienne à retirer le projet de résolution, affirmant qu’il « ne représente pas un consensus au sein du peuple palestinien », rapporte Ynet.

Le Front Démocratique pour la Libération de la Palestine (FDLP), d’orientation marxiste-léniniste a également exhorté l’AP à « retirer immédiatement » le projet de résolution, selon l’agence de presse palestinienne Maan.

De son côté, le président de l’AP Mahmoud Abbas a affirmé mardi à Alger qu’en cas d’échec du projet de résolution soumis par les Palestiniens à l’ONU, ils « ne traiteront plus » avec le gouvernement israélien, selon l’agence APS.

« Si le projet arabo-palestinien soumis au Conseil de sécurité pour mettre fin à l’occupation ne passe pas, nous serons contraints de prendre les décisions politiques et légales nécessaires » a déclaré M. Abbas.

« En cas d’échec, nous ne traiterons plus avec le gouvernement israélien qui se verra, alors, contraint d’assumer ses responsabilités, en tant qu’occupant » a-t-il menacé.

Times of Israel staff et AFP ont contribué à cet article.