Quatre roquettes de Gaza ont visé Jérusalem jeudi, dont deux ont été interceptées au-dessus de la ville et deux autres se sont abattues dans des zones découvertes, a déclaré l’armée israélienne.

Une des roquettes s’est abattue près de Ma’ale Adumim, à l’est de Jérusalem, en Cisjordanie, et une autre est tombée près d’une prison militaire israélienne vers Ramallah, selon des témoins et des sources de sécurité palestiniennes.

« Quatre roquettes ont été tirées sur Jérusalem, deux d’entre elles sont tombées dans des zones découvertes, et deux ont été interceptées », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’armée israélienne, sans donner plus de précisions.

Trois violentes explosions ont été entendues à Jérusalem peu après que les sirènes ont donné l’alerte, obligeant les gens à se mettre à l’abri, ont rapporté des correspondants de l’AFP.

C’est la deuxième fois en deux jours que les sirènes d’alerte ont retenti dans Jérusalem, alors que l’armée israélienne et le Hamas sont engagés dans un conflit à Gaza.

Les sirènes ont également retenti à Ma’ale Adumim et une explosion a été entendue à Ramallah, selon des témoins et un correspondant.

Des témoins ont déclaré à l’AFP qu’une explosion avait touché une zone découverte à Mishor Adumim, une zone industrielle proche de Ma’ale Adumim.

Plus au nord, des sources de sécurité palestiniennes ont rapporté qu’une roquette s’était abattue près d’Ofer, une prison militaire israélienne à l’ouest de Ramallah.

L’armée israélienne poursuivait jeudi, pour la troisième journée consécutive, une offensive meurtrière contre la bande de Gaza en riposte à des pluies de roquettes tirées depuis cette enclave palestinienne, la communauté internationale tentant d’enrayer l’escalade.