Le Hamas a envoyé des messages apaisants à Israël lundi, précisant ne pas être intéressé par une escalade de la violence dans la bande de Gaza et ne pas être derrière la pluie de roquettes tirées sur Israël dans la matinée, selon la Dixième chaîne de télévision.

Des responsables militaires israéliens ont dit penser qu’un autre groupe terroriste était derrière l’attaque et qu’il cherchait à provoquer un affrontement entre Israël et le Hamas. Les responsables ont ajouté qu’Israël non plus ne souhaitait pas d’escalade.

L’attaque de lundi a été perçue en Israël comme une tentative de porter atteinte aux célébrations de Pessah.

« Aujourd’hui, l’armée a attaqué ceux dans la bande de Gaza qui cherchent à nuire aux citoyens d’Israël et à perturber le calme de la fête », a écrit le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur son compte Twitter.

« Nous continuerons à agir puissamment contre nos ennemis. »

En réaction aux attaques, le ministre de la Défense Moshe Yaalon a décidé de fermer le point de passage de Kerem Shalom mardi.