Selon les responsables de la défense israélienne, le Hamas est à l’origine des tirs qui ont touché Israël lundi matin. C’est la première fois depuis des années que le groupe islamiste défie directement l’Etat juif.

Au moins 16 roquettes ont été lancées sur Israël lundi matin. La plupart d’entre eux ont touché des zones ouvertes dans la région d’Eshkol, selon l’armée.

Les sources de la sécurité, qui ont témoigné sous couvert d’anonymat, pensent que le Hamas est à l’origine des tirs pour se venger des bombardements aériens qui ont tué une personne et blessé trois autres quelques heures plus tôt.

Un militant du Hamas a été tué dans l’attaque d’après Ashraf al-Kidra, un responsable de la santé de Gaza.

Alors qu’Israël tient le Hamas pour responsable de toutes ces attaques de roquettes, les officiels déclarent que des groupes plus petits, comme le Jihad islamique, sont généralement derrière les attaques de roquettes, tandis que les escadrons du Hamas tentent généralement de contrecarrer les tirs de roquettes.

Le Hamas n’a pas tiré de roquettes sur Israël depuis que l’opération Pilier de la défense a pris fin en novembre 2012, et n’a pas encore revendiqué ces tirs.

Le groupe a tiré des centaines de roquettes sur Israël pendant huit jours pendant l’opération Pilier de la défense en 2012, alors qu’Israël lançaient des frappes punitives sur l’enclave palestinienne.

Les officiels ont déclaré que les tirs de roquettes de lundi, qui semblaient cibler délibérément les communautés israéliennes proches de la frontière de la bande de Gaza, étaient peut-être destinés à mettre en garde Israël qui vise les activistes du Hamas.

L’armée a déclaré dans un communiqué dimanche soir que le raid aérien visait des terroristes « dans le sud de la bande de Gaza, pendant les dernières étapes de leurs préparatifs pour lancer des roquettes sur les populations civiles du sud d’Israël ».

« Le Hamas est responsable de ces attaques scandaleuses provenant de la bande de Gaza, et sera poursuivi en tant que tel », a déclaré le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

L’attaque de l’armée de l’air sur Khan Younis dimanche soir a été lancée quelques minutes après que les Palestiniens de l’enclave côtière aient tiré une salve de roquettes sur le sud-ouest d’Israël. Le système de défense du Dôme de fer a rejeté deux des projectiles – des roquettes Grad – sur Netivot. Aucune blessure ou dommage n’ont été signalés après l’attaque de roquette.

Tôt dimanche matin, des avions de l’armée de l’air ont frappé 12 sites dans la bande de Gaza en réponse aux tirs de roquettes pendant le week-end. Deux roquettes ont touché la ville de Sderot, près de la frontière avec Gaza, samedi soir, provoquant un gigantesque incendie qui a détruit une usine de peinture.

Ces attaques surviennent alors que les hostilités escaladent le long de la frontière d’Israël avec la bande de Gaza, pendant que l’armée parcourt la Cisjordanie à la recherche des trois adolescents israéliens disparus.

Israël a accusé le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, d’avoir enlevé les adolescents le 12 juin et a désigné deux hommes du Hamas qui seraient les auteurs présumés.