Le groupe terroriste libanais du Hezbollah a affirmé dimanche que ses forces avaient découvert des équipements d’espionnage israélien dans le sud du Liban.

Le groupe a indiqué, en passant par les médias qui lui sont tout acquis al-Manar et al-ilam al-Harbi, qu’une équipe technique avait découvert un dispositif d’espionnage israélien sur les « hauteurs stratégiques » de la montagne de Barouk, dans la vallée de Bekaa, surplombant le village de Saghbine.

Le dispositif aurait été détruit à distance par Israël « de crainte qu’il ne soit découvert », et des morceaux auraient été retrouvés éparpillés dans tout le secteur.

Selon l’article, il était encastré dans de la fibre de verre et avait l’apparence d’une pierre. Il fonctionnait également à l’énergie solaire.

Le Hezbollah a publié des images du lieu où le dispositif a été trouvé ainsi que des photos des pièces éparpillées.

Des responsables libanais avaient déjà affirmé avoir trouvé des équipements d’écoute israéliens au Liban auparavant, dont deux en 2015 et deux en 2010, qui avaient été trouvés cachés dans des pierres.