Le Liban a déposé jeudi une plainte contre Israël auprès du Conseil de sécurité de l’ONU en raison « des violations dangereuses et répétées contre sa souveraineté », affirme un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Selon Beyrouth, son voisin du sud a tiré, entre le 11 et 14 juillet, 102 obus d’artillerie contre son territoire. Selon le décompte de l’AFP, neuf roquettes ont été tirées à partir du Liban contre Israël sur la même période.

« Le Liban condamne ces tirs de roquettes vers la Palestine occupée (Israël) par des éléments incontrôlés ou par des groupuscules marginaux et souligne que ces actes menacent la paix et la stabilité, ne servent ni l’intérêt du Liban ni celui de la résistance palestinienne et offrent des prétextes à Israël pour agresser le Liban et sa souveraineté », assure le communiqué du ministère.

Le ministère rappelle que son pays a arrêté récemment « des individus impliqués dans ces tirs ».

Le gouvernement libanais souligne qu’il se sent engagé par tous les points de la résolution 1701 (qui a mis fin à la guerre de 2006 entre Israël et le Hezbollah libanais) et que son armée mène sa tâche dans ce cadre avec la Force intérimaire de l’ONU au Liban (Finul).

Depuis le début de l’année jusqu’à fin mai, Israël « a violé 516 fois la résolution 1701 que ce soit par voie aérienne, par terre ou par mer », selon le ministère.