Lors du vote à la Chambre des communes lundi sur la reconnaissance d’un Etat palestinien, des parlementaires ont émis des critiques acerbes envers Israël, et en particulier envers le gouvernement actuel.

Un député a parlé de la puissance du « lobby juif » aux États-Unis, tandis que l’autre a insinué qu’Israël était à blâmer pour la montée de l’antisémitisme dans le monde entier.

Alors que le député conservateur James Clappison, vice-président du groupe des Amis d’Israël au parti conservateur, a prononcé un discours contre la motion, son collègue Andrew Bridgen s’est levé et a demandé : « Est-ce que mon honorable ami est d’accord qu’étant donné que le système politique de la superpuissance du monde et notre grand allié américain est très sensible aux groupes de pression puissants bien financés et à la puissance du lobby juif, il appartient à notre pays et à la Chambre d’être l’ami critique dont Israël a besoin, et que le vote de ce soir pourra contribuer à sortir de l’impasse ? »

« Il y a de puissants lobbies de tous les côtés, » a répondu Clappison, « et je suis sûr que mon ami serait d’accord avec moi pour rendre hommage au travail que le secrétaire d’Etat Kerry a effectué en essayant de rapprocher les deux parties à la table des négociations ; il mérite vraiment notre soutien indéfectible ».

Gerald Kaufman, parlementaire britannique Labour (Crédit : domaine public/Wikimedia communs)

Gerald Kaufman, parlementaire britannique Labour (Crédit : domaine public/Wikimedia communs)

Plus tard au cours de la procédure, un député, éminent critique d’Israël, Gerald Kaufman, lui-même fils de Juifs polonais, semblait blâmer les actions israéliennes pour une augmentation de l’antisémitisme dans le sillage des combats de l’été à Gaza : « J’appelle les députés des deux côtés de la Chambre à donner leurs droits aux Palestiniens et montrer ainsi aux Israéliens qu’ils ne peuvent pas supprimer un autre peuple tout le temps. Pour les Israéliens, ce n’est pas une façon juive de faire. Ils nuisent à l’image du judaïsme, et de terribles épidémies d’antisémitisme ont maintenant lieu. Je veux voir une fin à l’antisémitisme, et je veux voir un Etat palestinien ».