Le London Times a refusé de publier une annonce du Prix Nobel Elie Wiesel qui dénonce l’utilisation d’enfants comme boucliers humains par le Hamas.

Cette publicité est parrainée par The Values Network [le Réseau des valeurs], qui a été fondé par le rabbin Shmuley Boteach. Elle a été publiée dans le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal et d’autres journaux américains. Ce refus a été signalé en premier par le New York Observer.

Le Times de Londres a refusé l’annonce parce que « l’opinion exprimée est trop ferme et trop catégorique et créera une polémique au sein d’un nombre significatif des lecteurs du Times », selon une déclaration d’un représentant du journal, écrit l’Observer.

Des centaines d’enfants palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza, selon des sources de Gaza, contrôlée par le Hamas, lors du dernier conflit entre le Hamas et Israël. Le Hamas a été accusé de placer des munitions et des combattants dans des zones à proximité des enfants.

Intitulé « Les Juifs ont rejeté le sacrifice des enfants il y a 3 500 ans. Maintenant, c’est au tour du Hamas », l’annonce a commencé à être publiée la semaine dernière.

En voici un extrait : « Durant ma vie, j’ai vu des enfants juifs jetés au feu. Et maintenant, je vois des enfants musulmans utilisés comme boucliers humains, dans les deux cas, par les adorateurs du culte de la mort qui ne se distingue pas de celle des Molochites ».

« Ce que nous subissons aujourd’hui n’est pas un combat des Juifs contre les Arabes ou d’Israéliens contre les Palestiniens. Il s’agit plutôt d’une bataille entre ceux qui célèbrent la vie et ceux qui défendent la mort. C’est un combat entre la civilisation et la barbarie ».

Répondant à la déclaration du London Times, Boteach a fait sa propre déclaration : « Elie Wiesel est l’un des êtres humains les plus respectés encore en vie, un lauréat du prix Nobel de la paix et est le visage vivant de l’Holocauste. Il n’existe pas de plus grand expert sur ​​le génocide dans le monde entier ».

« Son appel à mettre fin au sacrifice des enfants par le Hamas, qui utilisent les enfants comme boucliers humains, et à en finir avec leur charte génocidaire, qui appelle à assassiner les Juifs partout, ne peut heurter la sensibilité que des personnes haineuses les plus irréductibles qui sont anti-Israël et antisémites », affirme Boteach.