WASHINGTON — Le royaume du Maroc a approuvé une proposition de collaboration avec l’US Holocaust Memorial Museum pour éduquer sur l’Holocauste et lutter contre l’intolérance.

Le prince Moulay Rachid, le frère du roi du Maroc Mohammed VI, a rencontré mercredi à Rabat la directrice du musée Sara Bloomfield. Dans un communiqué, le Royaume du Maroc a salué cette coopération avec le Mémorial, destiné à « élargir la compréhension de l’Holocauste, afin d’aider à lutter contre la haine et l’intolérance ».

Dans ses propos, le prince, frère du roi Mohammed VI, a adhéré aux suggestions de Mme Bloomfield, de « travailler de concert pour permettre aux leçons du passé de gérer les problèmes du passé pour bâtir un meilleur avenir ».

Le prince, qui représente régulièrement son frère sur les questions diplomatiques, a reçu Mme Bloomfield dans sa résidence de la capitale marocaine. Elle a été rejointe par André Azoulay, conseiller du roi, Tad Stahnke, directeur de l’Initiative sur l’Antisémitisme coordonnée par le musée, et le docteur Robert Satloff, directeur du Washington Institute for Near East Policy et conseiller du Museum.

Durant cette rencontre, Bloomfield a convié le Roi à Washington, pour visiter le musée, et à être l’invité d’honneur d’une cérémonie qui serait dédiée à la mémoire de son défunt grand-père, le Sultan Mohammed V. Les Juifs se souviennent du souverain pour la protection qu’il a offert aux Juifs confrontés au régime de Vichy et à ses persécutions durant la Seconde guerre mondiale.

La visite de la délégation du musée est la dernière étape d’un processus vieux de dix ans pour établir des liens avec le Maroc. Le musée dispose depuis 2007 d’un accord d’échange d’archives avec la Bibliothèque nationale du Maroc. C’est le premier accord jamais signé entre une institution de commémoration de la Shoah et un pays arabe.

L’United States Holocaust Memorial Museum inspire des dirigeants et des individus du monde entier à se confronter au racisme pour empêcher un nouveau génocide, et promouvoir la dignité humaine. Ses programmes éducatifs de grande ampleur et son impact mondial sont rendus possible grâce à la générosité de nombreux mécène.

Pour plus d’informations, consultez le site ushmm.org.