BOSTON – Les législateurs du Massachusetts ont approuvé, lors d’une session législative mixte, une résolution condamnant l’antisémitisme, appelant à lutter contre les préjugés élargis et à enseigner l’Holocauste.

Une résolution similaire dénonçant l’antisémitisme et toutes les formes de violence de motif religieux est à l’étude dans le New Jersey.

La résolution du Massachusetts a été approuvée lundi. Elle est initiée par Cynthia Creem et Lori A. Ehrlich, deux élues juives. Elle doit être signée plus tard cette semaine par le président de la Chambre Robert DeLeo et le président du Sénat Stan Rosenberg.

En tant que résolution commune, elle ne nécessite pas la signature du gouverneur du Massachusetts, Charlie Baker.

A l’origine de cette démarche, il y a la Ligue Anti-Diffamation [ADL] de la Nouvelle-Angleterre, qui s’est entretenue avec les deux principaux initiateurs au sujet de la recrudescence de la violence antisémite mondiale et de son impact au Massachusetts, explique Robert Trestan, directeur régional de l’ADL la Nouvelle-Angleterre.

Le Massachusetts serait le premier Etat d’Amérique à approuver une telle mesure.

« Les événements en Europe ont éveillé l’inquiétude de la communauté juive », déclare Trestan, se référant aux meurtres au supermarché casher à Paris et à l’assassinat d’un gardien devant une synagogue juive de Copenhague. L’ADL régionale a enregistré une hausse du nombre d’incidents antisémites signalés pendant le conflit de l’été dernier entre Israël et le Hamas à Gaza.

Il y a aussi une certaine préoccupation autour de la sécurité des institutions juives, dit Trestan, notant que les groupes juifs ont été spécifiquement ciblés. Mieux enseigner l’antisémitisme, le sectarisme et la haine devrait être une priorité dans toutes les écoles, dit-il.

« Cette résolution met en lumière une tendance inquiétante et envoie dans le même temps un message fort et sans équivoque : un tel comportement ne sera pas toléré dans le Commonwealth », déclare Ehrlich, qui représente un district du nord de Boston qui compte de nombreuses personnes et institutions juives.

« Dans les sociétés libres, l’éducation et le souvenir des tragédies passées comme l’Holocauste jouent un rôle crucial dans la lutte contre l’antisémitisme fanatique », affirme Creem, qui représente Newton, une banlieue de Boston dotée d’une population juive importante.

Un projet de loi condamnant l’antisémitisme et appelant les dirigeants américains et européens à prendre des mesures spécifiques pour y faire face est actuellement à l’étude au Sénat américain ; il est parrainé par Robert Menendez et Mark Kirk.