Un médecin grec qui avait affiché une pancarte où l’on pouvait lire « les Juifs ne sont pas les bienvenus » à l’extérieur de son cabinet a été déclaré coupable et condamné à 16 mois de prison avec sursis pour incitation à la haine raciale.

Costas Kastaniotis, un neurologue de 57 ans, originaire de la ville septentrionale de Thessalonique, a également été reconnu coupable de possession illégale d’armes vendredi par un tribunal de Thessalonique.

Le tribunal l’a contraint à une amende de 3 500 dollars.

Le médecin a nié avoir placé la pancarte, qui a été rédigée en allemand. Cependant, la police a découvert des brochures à son cabinet le reliant au parti grec néo-nazi « Aube dorée ».

Le parti est connu pour son drapeau où une croix gammée nazie figure.

La police a également trouvé 3 poignards, 12 couteaux et des pilules sans prescription chez le médecin. Deux des poignards ont été gravés avec des symboles nazis.

Kastaniotis a fait appel de la sentence.

La communauté juive de Thessalonique était un centre important de la communauté juive sépharade.

La population juive avant la Seconde Guerre mondiale s’élevait à environ 55 000. De nos jours, elle tourne autour d’un milliers de Juifs vivant dans la région.

Récemment, le président allemand Joachim Gauck s’est rendu dans des petits villages grecs pour demander pardon pour les crimes nazis perpétrés à l’encontre de la communauté juive.