C’est la deuxième fois que le mémorial de Babi Yar est profané en deux mois.

Le graffiti a été trouvé lundi lors d’une visite d’écoliers sur le site, selon le Jerusalem Post.

Une croix gammée a été peinte sur le monument, situé sur le site où les troupes nazies ont assassiné plus de 33 000 Juifs en septembre 1941.

Dans un incident séparé, des graffitis antisémites ont été peints à la bombe sur les murs d’une école juive de Kharkov, Ukraine.

Les graffitis comprenaient des messages tels que « Tuez les Juifs » et « Heil Joyeux Holocauste », avec des images d’étoiles de David et de croix gammées croisées, selon Israel National News.

La police locale a lancé une enquête sur l’incident le 13 novembre.

« A un moment aussi sensible, difficile de savoir qui est responsable de cet acte, » a déclaré le grand rabbin de Kharkov, Moshe Moskowitz, au site d’informations.