Le Palestinien qui avait poignardé à mort le soldat israélien Almog Shiloni à une station de train plus tôt ce mois-ci a été inculpé lundi. Il a été mis en accusation pour meurtre prémédité par la cour de district de Tel Aviv.

Le procureur a demandé à ce que Nur al-Din Hashiyeh, 18 ans, reste en détention jusqu’à son procès.

Selon l’accusation, Hashiyeh, qui est originaire de Naplouse en Cisjordanie, est entré en Israël sans autorisation avec l’intention de poignarder un soldat pour qu’il puisse lui aussi « devenir un martyr ».

Shiloni, 20 ans, a été gravement blessé après avoir reçu plusieurs coups de couteau à la station de train Hahagana à Tel Aviv le 10 novembre. Alors que Shiloni était au sol, Hashiyeh a tenté de lui voler son arme. Un passant, Gilad Goldman, 59 ans, l’en a empêché. Il s’est attaqué à main nu au terroriste pour défendre le soldat. Hashiyeh s’est enfui mais a été rapidement appréhendé par la police alors qu’il tentait de se cacher dans un immeuble non loin de la scène du crime.

Malgré les efforts désespérés des médecins, Shiloni est décédé des suites de ses blessures.

Ce jour-là, le décès de Shiloni était le deuxième décès d’un Israélien suite à une attaque. Quelques heures après cet incident à Tel Aviv, Dalia Lemkus a été poignardée à un arrêt de bus près de l’implantation d’Alon Shvut en Cisjordanie dans le sud de Jérusalem.