L’homme d’affaires et philanthrope David Azrieli, un survivant de la Shoah qui a conçu les emblématiques tours Azrieli et possédait le groupe qui gère certains des plus grands centres commerciaux d’Israël, est décédé mercredi à l’âge de 92 ans au Canada.

Azrieli, originellement Azrylewicz, est né dans une famille juive dans la ville de Maków, en Pologne, en 1922. Son père, Raphaël, était un tailleur qui possédait une entreprise de vêtements prospère. Lorsque l’Allemagne nazie envahit la Pologne en 1939, Azrieli, qui était alors de 17 ans, a quitté la maison et entrepris un voyage de trois ans en Palestine via la Russie soviétique, l’Ouzbékistan, l’Iran et l’Irak.

Lorsque la guerre a pris fin, le jeune Azrieli, alors en Palestine, a découvert que ses parents et ses jeunes frère et sœur, restés en Pologne, avaient péri dans la Shoah.

Les expériences du milliardaire self-made pendant les années de guerre et ses premières temps en Israël sont documentées par sa fille Danna dans un livre, One Step Ahead, qui a été publié en 1999.

Dans cet ouvrage, Danna raconte l’enrôlement de son père l’armée polonaise Anders, son évasion d’Iran vers l’Irak déguisé en sourd-muet arabe, et son voyage de Bagdad vers la Palestine. Aidé par Moshe Dayan et Enzo Sereni, Azrieli a été infiltré en Palestine en 1942 à bord d’un bus de contrebande d’armes dissimulées dans des cercueils.

Il s’installe alors dans le kibboutz Maor Haim au nord d’Israël. Sa première visite dans une ville israélienne était à Afula, où il a goûté du chocolat pour la première fois.

Azrieli a commencé à étudier l’architecture au Technion, mais a interrompu ses études pour prendre les armes pendant la guerre d’Indépendance de 1948. Enfin titulaire d’un diplôme dans les années 1990, Azrieli allait devenir l’un des plus éminents architectes, entrepreneurs et philanthropes d’Israël.

Il a reçu un doctorat honorifique de l’Université de Tel Aviv en janvier lors d’une cérémonie en présence du Premier ministre canadien Stephen Harper.

Parmi ses projets les plus célèbres : les tours Azrieli de forme géométrique, les célèbres sites qui dominent l’horizon de Tel Aviv, et le centre commercial Malha à Jérusalem, qui pendant un temps était considéré comme le plus grand centre commercial du Moyen-Orient.

En 1954, Azrieli a déménagé au Canada. De là, il a construit une entreprise déployée dans trois pays – Israël, les Etats-Unis et le Canada – qui lui a fait gagner des milliards.

Aujourd’hui, le groupe Azrieli, détenu par la famille Azrieli, gère la chaîne de centres commerciaux Azrieli, y compris celui de Tel Aviv, le centre commercial Malha, celui de Modiin, et 10 autres centres commerciaux. La fille d’Azrieli, Danna, devrait le remplacer à la tête du groupe.

Azrieli laisse derrière lui son épouse, Stephanie, et ses quatre enfants.