Le département des investigations sur la police du ministère de la Justice prend en considération l’ouverture d’une enquête sur un policier volontaire qui aurait pu tirer sur le terroriste de Jaffa mardi après que ce dernier fut déjà neutralisé et allongé au sol.

Bashar Massalha, 22 ans, a tué un touriste américain Taylor Force, 29 ans, de Lubbock, Texas, un doctorant de l’université Vanderbilt, et a blessé neuf autres personnes dans l’attaque au couteau de mardi soir.

Selon la police, Massalha, qui est originaire d’un village de Cisjordanie proche de Qalqilya, a d’abord poignardé trois personnes le long de la promenade de Jaffa, un site populaire de loisir et d’achat, avant de fuir légèrement vers l’intérieur de la ville au Kikar HaShaon (place de l’Horloge), où il a poignardé trois personnes de plus. Il a ensuite poignardé quatre autres personnes près du Dolphinarium à la limite avec Tel Aviv, avant d’être abattu par la police.

Dans une vidéo de la scène de l’attaque publiée sur internet, Massalha est vu allongé au sol sans bouger après avoir reçu des tirs de la police, alors qu’un policier volontaire se tient à côté.

Une voix est entendue dans la foule rassemblée à côté aiguillonnant le policier, disant « Mets lui dans la tête ! N’ai pas peur. »

Une balle est tirée, et d’autres personnes de la foule crient sur le policier pour faire cesser les tirs.

« Assez ! Il est au sol neutralisé. Qu’est-ce que tu fais à tirer sans raison ? » crie un passant.

Les officiels des forces de l’ordre examinent la vidéo pour vérifier s’il y a assez de preuves d’un crime dans les tirs sur le terroriste alors qu’il semble être allongé au sol impuissant.

La police avait annoncé mercredi qu’elle augmenterait sa présence dans le quartier sud mixte judéo-arabe de Tel Aviv suite à l’incident.