Durant le week-end du 18 novembre, plusieurs tags ont été découverts dans le centre-ville de Marseille, rapporte France 3-régions.

Le site explique que les graffitis, qui surmontaient parfois le symbole ‘peace and love’ ont été inscrits « sur des devantures de commerces et des portes de garages du 6e arrondissement de Marseille ».

Un commerçant qui a découvert en ouvrant son garage ces tags sur sa porte, exprime « un sentiment de dégoût ».

« On se sent sali, on voudrait travailler dans une rue propre et là il faut tout repeindre », déplore-t-il à France 3.

La police a ouvert une enquête.