Une importante campagne de vaccination contre la polio va être lancée durant le mois de mars au Moyen Orient après la découverte de cas de polio en Syrie, ont annoncé les Nations unies dimanche.

Dix millions d’enfants doivent être vaccinés courant mars en Syrie, en Irak, en Egypte, en Jordanie et au Liban, a précisé le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) dans un communiqué.

« La polio ne connaît pas de frontière », a mis en garde Ala Alwan, directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Le dépistage de la polio n’est pas un problème syro-syrien, mais nécessite une réponse régionale. La sécurité des enfants à travers le Moyen Orient repose sur notre capacité à stopper la polio en Syrie », a-t-il ajouté.

De premières indications laissent entendre que le virus — dont des traces ont également été trouvées dans des échantillons d’eaux usées en Egypte, Israël et dans la bande de Gaza — viendrait du Pakistan, l’une des dernières régions touchées par cette maladie dans le monde.

En octobre, le ministre syrien de la Santé avait affirmé que la polio avait refait son apparition dans le pays après avoir disparu depuis près de 15 ans.

« Nous devons administrer deux gouttes de vaccin à chaque enfant âgé de moins de 5 ans, quelle que soit son passé immunitaire, à chaque fois qu’il y a une campagne », a expliqué dans le communiqué, Khouzama al-Rasheed, qui travaille dans un centre de soins près de Damas.

« Si nous y parvenons, le virus ne pourra pas atteindre le moindre enfant, et nous stopperons la maladie », a-t-il ajouté.

En Syrie, la campagne cible 1,6 million d’enfants avec des vaccins contre la polio, la rougeole, les oreillons et la rubéole.

Sept pays du Moyen Orient ont prévu de vacciner plus de 22 millions d’enfants à plusieurs reprises sur une période de six mois, dans le cadre de la plus large campagne de vaccination coordonnée jamais organisée dans la région, selon l’Unicef.

« Chaque pays a ces propres défis à surmonter pour parvenir à une campagne efficace, et tout particulièrement la Syrie », a expliqué Maria Calivis, directrice régionale de L’Unicef, qualifiant la campagne « d’entreprise immense ».

La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui frappe surtout les enfants de moins de 5 ans. Elle peut provoquer la paralysie en quelques heures et être fatale dans certains cas.