JTA – Vous n’avez jamais vu une telle Bible avant. Et cela, même si vous pouviez vraiment voir cette version.

Pour le 50ème anniversaire de l’aile du sanctuaire du Livre du Musée d’Israël, qui abrite les rouleaux de la mer Morte, le musée a lancé une exposition sur la « Bible nano », ou la plus petite Bible du monde, créée par des scientifiques israéliens du Technion.

La Bible Nano, qui est gravée sur une puce de 0,5 mm2, est à peine visible – une description de Technion la compare à la taille d’un grain de sucre – ; elle a été fabriquée en 2009, lorsque l’un des premiers exemplaires a été donné au pape Benoît XVI lors de son voyage en Israël.

Cette Bible, conçu par Uri Sivan et Ohad Zohar de l’institut de nanotechnologie Russell Berrie au Technion, est techniquement une gravure. Pour la fabriquer, les ingénieurs ont pris une plaquette de silicium, l’ont enduit d’une couche d’or composée de moins de 100 atomes d’épaisseur et ont gravé le texte avec un faisceau de laser d’ions focalisé.

Graver les 1 200 000 lettres hébraïques du livre aurait été, une, comment dire… entreprise biblique, et naturellement les scientifiques ont conçu un programme informatique qui a permis au faisceau d’ions d’inscrire les lettres en environ une heure et demie. Comparez cela à l’année et demie que cela prenait à un scribe pour compléter un rouleau de la Torah casher écrit à la main.

« Plus que tout autre livre, la Bible symbolise la transmission de la civilisation humaine d’une génération à l’autre, a déclaré Sivan. Nous avons essayé de vous connecter à l’appareil. Nous voulions amener les gens à être curieux de la révolution qui se déroule devant leurs yeux. »

L’exposition, qui a ouvert ses portes le 20 avril, continuera jusqu’à la fin de l’année prochaine. Une vidéo sur la page Facebook de Technion