Les employés israéliens auront un minimum de 12 jours de vacances par an à compter de dimanche. Il s’agit de la première hausse depuis 1951.

La modification de la loi a été initiée en août par la députée Rachel Azaria, du parti Koulanou. Auparavant, le nombre de jours de congés payés minimum prévu par la loi était de dix.

Dans le cadre de la nouvelle loi, les travailleurs qui sont employés dans une entreprise depuis moins de quatre ans bénéficieront désormais de 12 jours de vacances par an, à partir du 1er janvier. Cependant, à partir de la cinquième année d’emploi, le nombre de jours de vacances augmente tous les ans, encourageant ainsi les employés à rester dans la même entreprise.

Dans un communiqué marquant la prise d’effet de la loi, Azaria a déclaré que la mesure était conçue pour traiter de la tendance actuelle du marché de l’emploi, dans lequel les travailleurs ne restent plus dans la même entreprise pendant des années, mais « changent d’emploi tous les trois ou quatre ans, restant ainsi avec les dix mêmes jours de vacances pendant toute leur carrière. »

La députée Rachel Azaria du parti Koulanou lors d'une séance d'une commission de la Knesset le 26 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La députée Rachel Azaria du parti Koulanou lors d’une séance d’une commission de la Knesset le 26 octobre 2015. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Azaria a également affirmé que la loi améliorerait la productivité, soulignant qu’Israël avait l’un des taux de productivité les plus faibles de l’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE), qui regroupe les principaux pays riches, et pourtant aussi l’un avec le nombre d’heures de travail le plus élevé, soulignant qu’il y avait une « connexion entre le nombre d’heures supplémentaires et de jours travaillés et la faible productivité. »

Malgré les deux jours de vacances supplémentaires, Israël restera l’un des pays ayant le moins de jours de vacances de l’OCDE, où la grande majorité des membres ont au moins 20 jours de vacances par an, selon les données de l’organisation.