ROME – Le pape François a déclaré qu’il était important que l’on se souvienne de l’Holocauste, pour qu’il ne se reproduise jamais.

Vendredi, à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de l’Holocauste, le pape a rencontré une délégation du Congrès juif européen.

Le secrétaire de la Commission pontificale pour les relations avec le judaïsme, Frère Norbert Hofmann était également présent lors de cette rencontre.

Il a déclaré à la radio du Vatican que le pontife a mis l’accent sur l’importance que revêt le travail de mémoire de la Shoah pour les chrétiens.

Il a déclaré que le pape a « commencé par parler de l’importance de cette journée pour les juifs, mais également pour nous, parce que se souvenir des victimes de l’Holocauste est primordial, afin qu’une telle tragédie humaine ne se reproduise jamais ».

Sur son compte Twitter officiel, @pontifex, la pape a évoqué la Shoah vendredi et a tweeté : « Aujourd’hui, je veux me souvenir des victimes de l’Holocauste au plus profond de mon coeur. Que leurs souffrances et leurs larmes ne soient jamais oubliées ».

A l’instar du communiqué de la Maison Blanche, le tweet du Vatican ne fait pas mention des juifs.

Au même moment, le représentant permanent du Vatican à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Monseigneur Janusz Urbanczyk, a déclaré au conseil permanent de l’OSCE lors de l’assemblée vendredi que « l’Holocauste nous apprend que la vigilance extrême est de rigueur, afin de pouvoir prendre des mesures rapides dans la défense de la dignité humaine et la paix ».

Le 27 janvier marque l’anniversaire de la libération d’Auschwitz en 1945. Cette date a été consacrée Journée internationale de commémoration de l’Holocauste. L’an dernier, le pape s’était rendu sur le site de l’ancien camp nazi, aujourd’hui un musée commémoratif et y a prié silencieusement.