Le pape François a appelé les Juifs et les Chrétiens à coopérer afin de construire un « monde plus juste et plus fraternel » et a s’impatiente de sa future visite en Israël.

François a émis ces remarques à l’occasion d’une rencontre avec 50 membres de la délégation de l’American Jewish Committe (AJC) au Vatican.

Il a qualifié son voyage en Israël, prévu en mai, de pèlerinage qui « porte des fruits de communion, d’espérance et de paix ».

François a salué le travail de l’AJC et sa promotion du dialogue judéo-chrétien. Il a précisé que l’année prochaine marquerait le 50ème anniversaire de la déclaration Nostra Aetate, à l’origine du dialogue interreligieux contemporain. Une déclaration qui, selon lui, « constitue pour l’Église aujourd’hui un point de référence sûr des relations » entre Catholiques et Juifs.

« Il est important que nous nous appliquions à transmettre aux jeunes générations l’héritage de notre connaissance réciproque, de notre estime mutuelle et de notre amitié qui s’est développé grâce à l’engagement d’associations comme la vôtre », a t-il affirmé à la délégation.

La président de l’AJC Stanley Bergman a qualifié François de « vrai ami », ajoutant qu’il attendait lui aussi avec impatience la visite du pape en Israël et que « nous prions pour qu’elle soit une source d’inspiration pour toute la région, qu’elle permette de rejeter le chemin de la violence et de poursuivre le chemin de la paix. »