Le pape François est une vraie star sur Twitter, avec des commentaires qui lui sont largement favorables, ainsi que dans les médias numériques où il côtoie les grands dirigeants mondiaux, affirme jeudi une étude américaine.

Le pape a fait l’objet de quelque 8 millions de tweets depuis son élection le 13 mars 2013 jusqu’à fin janvier 2014, indique le Pew Research Center qui a analysé la couverture médiatique du Saint-Père à l’occasion du premier anniversaire de son élection.

La plupart du temps (85%), le ton est neutre et ne fait que retransmettre une information mais le ton est favorable dans sa grande majorité – 86% — pour les tweets qui émettent une opinion.

Au contraire, la conversation critique sur Twitter (40% des tweets) autour de son prédécesseur Benoît XVI lui était largement défavorable, avec 70% de commentaires négatifs et 30% positifs.

Le pape François a un compte, @pontifex, qui rassemble 3,75 millions d’abonnés.

Une analyse des 25 sites d’information les plus visités sur internet (cnn.comnytimes.comabcnews.com, etc) montre par ailleurs que le pape — nommé « personnalité de l’année » par le magazine Time — a été mentionné quelque 48.000 fois.

Ce chiffre le place au niveau des grands dirigeants mondiaux, derrière le président américain Barack Obama ou syrien Bachar al-Assad mais devant le russe Vladimir Poutine ou l’ancienne secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

Il est de loin plus mentionné que les autres leaders religieux reconnus internationalement, comme l’archevêque sud-africain Desmond Tutu (3.000 mentions) et le dalaï lama (2.000).

L’attention portée au pape a été à son plus haut le 29 juillet quand il avait dit, évoquant l’homosexualité, « Qui suis-je pour juger ? ». Il avait alors été mentionné plus de 14.000 fois dans les sites d’information, soit deux fois plus souvent qu’au moment de son élection.

Le pape Benoît XVI, lors de ses deux dernières années de pontificat, était largement moins suivi, avec une moyenne de 18.000 mentions par an.