Le Parlement européen a appelé jeudi à un « accord de cessez-le-feu » entre Israël et le Hamas, en soulignant qu’il n’existait « aucune justification à des attaques ciblant délibérément des civils innocents ».

Dans une résolution adoptée en séance plénière à Strasbourg, le Parlement appelle « le Hamas et les autres groupes armés » à « mettre un terme immédiatement » à leurs tirs de roquettes sur Israël depuis la bande de Gaza. Il demande également la fin « de toute action militaire israélienne contre Gaza ».

« Le conflit en cours cause des pertes tragiques en vies humaines et des souffrances inacceptables aux populations civiles des deux camps », soulignent les parlementaires dans leur résolution, qui appellent à « l’arrêt immédiat de tous les actes de violence qui menacent la vie de la population civile ».

Dans une déclaration devant les députés, le sous-secrétaire italien pour les affaires étrangères Benedetto Della Vedova, s’exprimant au nom de la chef de la diplomatie de l’UE Catherine Ashton, a souligné de son côté qu’il fallait « convaincre les responsables israéliens et palestiniens de prendre les décisions audacieuses et courageuses nécessaires pour mettre fin à l’actuelle spirale de violence et à reprendre les négociations ».