Le Parlement français a l’intention de tenir une réunion conjointe avec le gouvernement palestinien d’union nationale à Paris au début de 2015, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, et il a appelé à la communauté internationale à jouer un rôle plus actif dans la reprise des négociations de paix avec Israël.

Fabius a convenu de cette future réunion avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a rapporté lundi la radio israélienne.

Les deux hommes se sont rencontrés lors d’une conférence de donateurs pour Gaza qui a réussi à lever 5,4 milliards de dollars provenant de quelques 50 pays, en faveur des Palestiniens, avec la moitié du montant prévu pour la reconstruction de la bande de Gaza ravagée par la guerre et le reste destiné aux coffres de l’Autorité palestinienne.

Fabius a exprimé le soutien de la France à la réconciliation palestinienne interne entre les partis rivaux Fatah et Hamas qui a conduit à un gouvernement d’union en avril.

Le ministre français a ajouté que la communauté internationale devrait être impliquée dans les futures négociations entre Israël et les Palestiniens, et que la communauté devait gérer les pourparlers en vue d’assurer des résultats positifs.

Le rapport ne précise pas comment la réunion prévue accueillerait la présence du Hamas dans le gouvernement d’union nationale, sachant que le groupe basé à Gaza a été désigné « organisation terroriste » par l’Union européenne en 2003.

Le Hamas s’est emparé par la force de la bande de Gaza en 2007, évinçant les forces loyales à Abbas et suscitant une scission amère et sanglante avec le Fatah, qui a continué pendant des années jusqu’à ce que les deux parties signent un accord de réconciliation en avril.

L’accord a conduit à la formation d’un gouvernement d’unité qui a pris ses fonctions le 2 juin, après quoi le gouvernement du Hamas à Gaza avait officiellement démissionné.