Le Parlement jordanien réexaminera l’accord de paix avec Israël
Rechercher

Le Parlement jordanien réexaminera l’accord de paix avec Israël

Selon la Constitution, seul le roi peut conclure ou annuler des traités de paix ou déclarer la guerre

Le Parlement jordanien (photo officielle)
Le Parlement jordanien (photo officielle)

Le Parlement jordanien a décidé dimanche de charger la commission juridique de revoir tous les accords conclus avec Israël, dont le traité de paix de 1994, après la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

La Jordanie, pays gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, a dénoncé comme « une violation du droit international » l’annonce faite mercredi par le président Donald Trump sur Jérusalem.

Lors d’une réunion dimanche soir, les députés jordaniens ont voté à l’unanimité pour « charger la commission juridique de réviser tous les accords avec l’entité sioniste (ndlr Israël) y compris celui de Wadi Araba », a indiqué l’agence de presse officielle Pétra.

C’est dans la région de Wadi Araba, dans l’ouest jordanien, qu’Israël et la Jordanie ont signé leur traité de paix en 1994. Le royaume jordanien et l’Egypte, en 1978, sont les deux seuls pays arabes à avoir signé un accord de paix avec l’Etat hébreu.

Selon la Constitution, seul le roi peut conclure ou annuler des traités de paix ou déclarer la guerre.

Mais le Parlement peut exercer la pression et faire des propositions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...