Le Parlement luxembourgeois a voté mercredi une motion demandant au gouvernement de Xavier Bettel de reconnaître « formellement » l’État palestinien, suivant l’exemple dans l’UE des parlements français, britannique, espagnol, irlandais et portugais.

La motion invite le gouvernement à « reconnaître formellement l’État de Palestine dans les frontières de 1967 uniquement modifiées moyennant accord des deux parties, au moment qui sera jugé le plus opportun ».

Elle a été adoptée par les trois partis de la majorité, libéral, socialiste et les verts, et les voix des deux députés d’extrême gauche.

Lors des débats, Jean Asselborn, le ministre socialiste des Affaires étrangères a salué cette initiative.

Le parti chrétien social s’est abstenu et trois députés de la droite populiste, l’ADR, ont voté contre le texte, proposé par le député socialiste Marc Angel, qui préside la commission parlementaire des affaires étrangères,

La motion demande par ailleurs au gouvernement luxembourgeois de « contribuer aux efforts de l’UE pour soutenir le processus de paix en vue d’une solution définitive et globale respectant les aspirants légitimes de paix, sécurité et prospérité pour les deux peuples ».

« Avec ce vote, la Chambre des Députés suit l’exemple des parlements français, britanniques ou encore irlandais qui ont également invité leurs gouvernements respectifs à reconnaître un État palestinien», souligne un communiqué du parlement luxembourgeois.