Un vote de la commission des Affaires étrangères en faveur de la reconnaissance d’un État Palestinien entraîne de facto un appel du gouvernement slovène à soumettre un décret au Parlement, rapporte le Courrier des Balkans.

Historiquement, la Slovénie entretient des relations très étroites avec Israël qui fût l’un des premiers États à le reconnaître à l’échelon international, au moment de la prise de son indépendance en 1992.

Cette décision de l’Assemblée slovène s’inscrit dans un contexte actuel où de nombreux pays européens – la Suède (à l’échelle du gouvernement), la Grande-Bretagne, l’Espagne et l’Irlande – se sont prononcés sur la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État.

Les députés français vont procéder au vote demain à l’Assemblée nationale.