Le PDG d’Apple Israël, Aharon Aharon, a été nommé à la tête de l’Autorité de l’innovation israélienne, a annoncé l’institution dans un communiqué. Il sera chargé du renforcement et de la direction de l’innovation israélienne.

Le poste avait autrefois pour titre officiel scientifique en chef du ministère de l’Economie. L’Autorité est en charge des politiques d’innovation du pays. Son objectif est de favoriser les ressources et les conditions nécessaires à la promotion de l’écosystème technologique d’Israël.

Aharon est depuis 2011 le PDG d’Apple Israël, et a précédemment servi au sein de l’unité d’élite du renseignement 8200 de l’armée israélienne. Il possède deux diplômes du Technion, en informatique et en ingénierie électrique. Il a commencé sa carrière chez IBM, puis a travaillé dans plusieurs entreprises, notamment chez Zoran Corporation et chez Seabridge. Aharon a également été impliqué dans la mise en place de deux start-ups qui ont ensuite été vendues. Son rôle dans l’établissement des activités d’Apple en Israël a été crucial.

« Israël voit l’innovation comme une ressource de valeur », et la nomination d’Aharon est « le témoignage de l’importance qu’Israël accorde à ce sujet », en nommant quelqu’un avec « une telle expérience et de telles compétences, qui peut porter l’innovation un peu plus loin », a déclaré dans un communiqué Avi Hasson, scientifique en chef d’Israël et président de l’Autorité de l’innovation. Hasson, 46 ans, quittera son poste dans les prochains moins après y avoir passé six ans.

Le scientifique en chef du ministère de l'Economie,  Avi Hasson. (Crédit : autorisation)

Le scientifique en chef du ministère de l’Economie, Avi Hasson. (Crédit : autorisation)

Aharon devra faire face à plusieurs défis, notamment à la pénurie de main-d’œuvre compétente dans l’industrie high-tech, pour continuer à alimenter ce secteur et étendre les bénéfices du high-tech aux autres parties de l’économie, comme les industries traditionnelles.

L’industrie high-tech contribue à hauteur de 50 % aux exports israéliens, mais emploie moins de 10 % des travailleurs.

« J’accorde une grande importance à l’autonomisation du partenariat du gouvernement avec l’industrie, et mon objectif est de placer l’organisation que je dirigerai au service de l’industrie », a déclaré Aharon dans un communiqué.