Un homme était toujours dans un état critique mardi matin et trois autres dans un état modéré, quelques heures après une fusillade près de l’implantation cisjordanienne de Chvout Rahel, au nord de Ramallah.

Les secouristes de Magen David Adom ont indiqué au site d’informations Walla que les victimes étaient âgées d’une vingtaine d’années et qu’elles avaient été blessées principalement aux jambes.

Malachi Moshe Rosenfeld, qui a été grièvement blessé dans l’attaque, est le frère d’un pilote israélien de l’armée de l’air décédé après avoir été surpris par une crue éclair près de la rivière Tzeelim, en 2002.

Rosenfeld était assis sur le siège du passager et selon une autre des victimes, Yair Hooper, il a été blessé au torse et aux membres inférieurs du corps.

Eliezer Rosenfeld, son père, a déclaré aux journalistes présents à l’extérieur du centre médical de Shaare Zedek à Jérusalem : « Nous vivons une heure difficile. L’ensemble de la nation d’Israël vit une heure difficile. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis qu’Israël réagirait à l’attaque terroriste avec « force » et s’assurerait que les auteurs soient traduits en justice.

« Les tentatives de nous faire du mal ne s’arrêtent pas un instant. Le service de sécurité du Shin Bet et Tsahal ont déjoué des dizaines d’attaques terroristes depuis le début de l’année, et plus de 200 depuis le début de l’année 2014 », a déclaré Netanyahu lors d’une conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères italien.

Netanyahu a également appelé l’Autorité palestinienne à dénoncer la récente vague d’attaques terroristes. « Celui qui ne prend pas une position sans équivoque contre le terrorisme ne pourra jamais avoir les mains propres », a déclaré le Premier ministre.

Netanyahu a ajouté une prière pour le « prompt et complet rétablissement des citoyens d’Israël blessés dans les attaques de la nuit dernière ».

Le père de Rosenfeld a également demandé au pays de prier pour son fils. « S’il vous plaît, priez avec un cœur plein pour que Dieu lui accorde un rétablissement complet et sauve sa vie », a-t-il demandé. « Nous sommes sûrs que vous allez lui envoyer la force de lutter et que les médecins feront leur devoir. »

Hooper, qui a été transféré au service d’orthopédie pour sa convalescence, a également demandé aux gens de prier pour ses amis blessés, surtout Rosenfeld. « Nous espérons que les gens prieront pour que tout aille bien », a-t-il déclaré à la radio militaire.

Rosenfeld, qui a subi une opération lundi soir, a été placé en unité de soins intensifs, a indiqué un porte-parole de l’hôpital.

Les deux autres hommes blessés ont été envoyés à l’hôpital Hadassah Ein Kerem pour recevoir des soins. L’un d’eux devait subir une intervention chirurgicale mardi matin, et le second devrait être transféré au service de chirurgie.

Les quatre hommes, qui vivent tous dans l’implantation cisjordanienne de Kochav Hashahar, circulaient  près de la Route 60, la principale artère nord-sud qui traverse la Cisjordanie, quand ils ont été attaqués.

« Nous étions quatre amis qui rentraient d’un match de basket-ball », a décrit Hooper, qui a été touché aux deux jambes. « Au final, nous avions joué au basket, nous avions passé un bon moment, nous plaisantions sur le chemin du retour. Nous voulions seulement rentrer à la maison. »

Les amis ont emprunté l’échangeur près de Chvout Rahel, où la voiture a été la cible de tirs.

« J’ai vu la voiture rouler et il semblerait que ce soit à ce moment qu’ils ont commencé à tirer », a expliqué Hooper.

« Il semblerait qu’ils aient leur chargeur sur nous », a-t-il déclaré à la radio militaire. « Nous avons essayé de nous baisser, pour couvrir nos têtes. Nous hurlions de douleur à cause de nos blessures et nous avons commencé à crier au conducteur : ‘vas-y ! vas-y ! vas-y !’ ».

Mais, a expliqué Hooper dans l’interview qu’il a accordée mardi matin, les coups de feu avaient apparemment endommagé la voiture et elle s’est arrêtée. Ils ont observé le conducteur de la voiture du tireur qui semblait hésiter sur la possibilité de partir ou à revenir en arrière. Heureusement, a-t-il poursuivi, l’automobile des terroristes a continué son chemin.

Les amis de la victime, qui se trouvaient dans une voiture 200 mètres derrière eux, sont rapidement venus à leur secours.

Le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Peter Lerner, a déclaré à l’AFP qu’il n’était pas encore possible de déterminer si la fusillade était l’œuvre d’un terroriste isolé, d’un petit groupe, ou d’un réseau plus vaste. Jusqu’à présent, aucune organisation terroriste n’a revendiqué la responsabilité de la fusillade.

Suite à l’attaque, l’armée a déployé un grand nombre de soldats pour fouiller le voisinage et retrouver les auteurs de l’attaque.

Les implantations voisines de Migdalim, Tapuah, Rachelim et Nofei Néhémie ont été placées en état d’alerte. Les soldats auraient mis en place des points de contrôle dans la région et inspecteraient les véhicules des suspects possibles.

Des photos publiées sur les médias sociaux ont montré que le véhicule des victimes était rempli de sang et criblé de trous de balles.

Le chef du Conseil de Yesha, un mouvement de coordination des implantations juives, a déclaré que l’attaque « se joint à une longue lignée d’incidents terroristes graves qui ont commencé après le début de (du mois sacré musulman du) Ramadan ».

L’attaque de lundi soir était la sixième attaque de ces deux dernières semaines. L’armée israélienne est en état d’alerte élevé en raison du Ramadan, qui inaugure habituellement un pic des incidents violents.

Le 19 juin, un Israélien de 25 ans, Danny Gonen, est mort après avoir été abattu près de l’implantation de Dolev, au nord-ouest de Jérusalem.

Dimanche dernier, un Palestinien a poignardé et grièvement blessé un agent de la police des frontières israélienne, près de la porte de Damas, à Jérusalem. L’auteur de l’attaque a été maîtrisé et arrêté.

Vendredi, un Palestinien a été tué par des soldats de Tsahal qui lui ont tiré dessus après qu’il a ouvert le feu sur les troupes israéliennes à un point de contrôle en Cisjordanie. Aucun soldat n’a été blessé dans l’attaque.

L’équipe du Times of Israel et l’AFP ont contribué à cet article.