Le plus grand exercice aérien débute en avril – avec l’Inde à bord (une première)
Rechercher

Le plus grand exercice aérien débute en avril – avec l’Inde à bord (une première)

New Delhi a envoyé des avions pour participer à l'entraînement Drapeau Bleu qui durera 11 jours et dont le but est d'améliorer les compétences techniques et la coopération diplomatique

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un avion chasseur participe à l'exercice Drapeau Bleu au début du mois de novembre 2017 (Crédit : Armée israélienne)
Un avion chasseur participe à l'exercice Drapeau Bleu au début du mois de novembre 2017 (Crédit : Armée israélienne)

Les forces aériennes de neuf pays ont donné dimanche le coup d’envoi de l’exercice Drapeau bleu dans le sud d’Israël – le plus important exercice aérien jamais organisé par l’armée israélienne.

Des équipes d’Inde, des Etats-Unis, de Grèce, de Pologne, de France, d’Italie et d’Allemagne participent à ces exercices aux côtés d’Israël et d’un huitième pays qui n’a pas été identifié par l’armée israélienne.

C’est la première fois que l’Inde prend part à cet exercice biannuel, un signe des liens militaires qui ne cessent de s’améliorer entre Jérusalem et New Delhi.

Les forces aériennes indiennes ont envoyé un transporteur de type C-130J. D’autres pays ont délégué des avions-chasseurs, des avions de transport ou de ravitaillement.

Selon l’armée israélienne, ce sont plus de mille personnes – pilotes, commandants, personnels techniques – qui prennent part à cet exercice de 11 jours.

Il se déroulera à partir de la base des forces aériennes d’Ovda, au nord d’Eilat.

« Les nations participantes sont arrivées en Israël dans leurs propres avions et elles pratiqueront différentes situations et scénarios », a dit l’armée israélienne.

Les pays affronteront l’Escadron rouge de l’armée israélienne, qui agira comme une force ennemie durant les exercices.

Selon l’armée, l’objectif de ces entraînements est d’améliorer à la fois les capacités techniques et de renforcer la « coopération diplomatique entre les pays ».

Des avions chasseurs participant à l’exercice international « Drapeau bleu », au début du mois de novembre 2017 (Crédit : Armée israélienne)

C’est la troisième fois qu’Israël accueille l’exercice international du Drapeau bleu, qui existe depuis 2013 et qui rassemble de plus en plus de pays à chaque fois.

La planification de l’exercice 2017 a commencé approximativement il y a un an, a fait savoir l’armée israélienne.

Cette année, les militaires ont revu à la baisse le temps passé par les avions en vol et les zones où ils s’entraîneront « afin de ne pas interférer dans les vols civils vers Eilat », a fait savoir l’armée.

L’armée israélienne a souligné que l’exercice Drapeau bleu n’est lié à aucune situation sécuritaire particulière en cours.

Elle a également fait savoir que les civils ne devaient pas s’alarmer d’une augmentation des activités aériennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...