La police israélienne a annoncé jeudi dans un communiqué que le policier filmé en train de frapper un chauffeur de camion palestinien à Jérusalem avait été licencié.

Moshe Cohen, policier de l’unité d’élite Yasam de la police de Jérusalem, avait été suspendu immédiatement après la diffusion le 23 mars d’une vidéo par la radio publique israélienne, où on le voyait en train de frapper Mazen Shwieki, un habitant de Wadi Joz.

Cohen avait proposé de démissionner de la police, disant qu’il acceptait ses responsabilités et regrettait ses actes, mais après une enquête, ses supérieurs ont refusé sa démission.

« Il a été décidé que, en raison de la gravité de l’incident et des preuves [contre Cohen], sa demande de démission de son propre chef a été rejeté et il sera licencié », a déclaré la police.

L’incident, ajoute le communiqué, était « anormal, violent, et contrevient à toutes les valeurs de l’organisation. Un agent qui se comporte de cette manière n’a pas sa place au sein de la police israélienne. »

Cohen fait aussi l’objet d’une enquête du département des enquêtes internes sur la police, qui dépend du ministère de la Justice.