Un Palestinien accusé d’avoir placé une bombe dans un bus à Tel Aviv pendant l’opération Pilier de défense de l’année dernière, a été condamné à 25 ans de prison lundi.

Muhammad Mafarji, âgé de 18 ans à l’époque de l’attaque en 2012, a été jugé coupable en décembre de tentative de meurtre et d’aide à l’ennemi en temps de guerre. Vingt-huit personnes avaient été blessées lors de l’explosion qui a retenti près des quartiers généraux de l’armée israélienne à Tel Aviv.

Son avocat a conclu un marché avec l’accusation, selon lequel l’Etat ne demanderait pas une peine de plus de 25 ans si l’accusé plaidait coupable.

Mafarji a avoué aux services de sécurité du Shin Bet qu’il avait placé les explosifs sur le bus 142, le 21 novembre 2012. La bombe a explosé près des quartiers généraux de l’armée au centre de Tel Aviv et a fait 28 blessés.

L’homme a révélé avoir agi pour aider le Hamas de la bande de Gaza et venger la mort du commandant militaire du Hamas, Ahmed Jabari.

Ahmed Jabari avait été tué lors d’une attaque de drone qui faisait partie d’un campagne israélienne pour réduire les tirs de roquettes de Gaza.

L’explosion est survenue à la fin de l’opération militaire.

Lazar Berman a contribué à cet article.