Le poste-frontière de Taba, qui permet l’entrée dans la péninsule égyptienne du Sinaï et avait été fermé la semaine dernière, restera fermé aux Israéliens, a annoncé mardi le Bureau du contreterrorisme.

Avant la fête de Pessah, lundi dernier, le ministère des Transports avait fermé le poste-frontière de Taba, également appelé poste-frontière Menachem Begin, aux Israéliens souhaitant entrer dans la péninsule du Sinaï, en raison de craintes d’une attaque terroriste imminente du groupe Etat islamique (EI).

Le poste-frontière devait rouvrir mardi, mais après une évaluation de la situation, le bureau a décidé de maintenir sa fermeture pour les voyageurs israéliens.

Les Israéliens actuellement dans le Sinaï peuvent toujours utiliser le poste-frontière pour rentrer en Israël, et sont vivement encouragés à le faire. Les étrangers peuvent se rendre librement en Egypte.

« La décision sera constamment réévaluée dans les prochains jours, en fonction de la situation », a indiqué le Bureau du contreterrorisme dans son communiqué.