Le premier distributeur automatique de la monnaie virtuelle bitcoin a été inauguré mercredi à Tel Aviv, selon l’agence de courtiers israélienne Bitbox, à l’origine de ce projet.

Pour son directeur, Nimrod Gruber, il s’agit du « lancement du premier distributeur au Moyen-Orient » qui « permettra (…) l’achat et la vente de bitcoins 24h sur 24 ».

Selon la société, cette monnaie sera notamment utile à des travailleurs étrangers qui pourront acheter des bitcoins en shekels, la devise israélienne, à Tel Aviv et quelques minutes plus tard leurs familles pourront recevoir la somme équivalente en monnaie locale dans un distributeur de bitcoins de leur pays.

Le bitcoin peut être stocké dans des portefeuilles électroniques et échangé de gré à gré via des plateformes sur internet contre des devises réelles, sans passer par le système bancaire, garantissant l’anonymat des transactions.

Très controversée, cette monnaie est devenue populaire dans plusieurs pays tandis que d’autres tentent de l’interdire.

Les bitcoins sont soupçonnés de favoriser le blanchiment d’argent.

La société Bitbox, filiale israélienne de la société américaine Robocoin Bitcoin, a annoncé dans un communiqué son intention d’ouvrir en Israël d’autres distributeurs automatiques dans les mois à venir.