SYDNEY — Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull a fait vendredi une visite inattendue à la Synagogue Centrale de Sydney pour y assister à l’office du soir et à la cérémonie d’allumage de la menorah, affirmant à la congrégation que l’Australie reste « épaule contre épaule » avec Israël.

Le rabbin de la synagogue, Levi Wolff, avait reçu un appel de Turnbull dans l’après-midi de vendredi.

Le chef du gouvernement australien lui avait présenté ses voeux et, en retour, Wolff l’a invité de manière inattendue à venir assister au service de la soirée, aux côtés de son épouse Lucy.

La Synagogue Centrale, à Bondi Junction, se trouve au sein du corps électoral de Turnbull, à Wentworth.

Turnbull, qui a dit qu’il pourrait être juif, s’est adressé à la congrégation, a assisté à l’allumage de la septième bougie et à dansé – maladroitement – aux côtés du Rabbin et du Chazan Shimon Farkas.

Il a expliqué à l’assistance que le peuple juif avait un sens “extraordinaire de résilience et de détermination face aux adversités les plus sombres”.

Dans son discours, Turnbull a déclaré : “Nous ne pourrions pas imaginer l’Australie, la société multiculturelle la plus réussie dans le monde entier, sans la contribution extraordinaire apportée par les Juifs. Et en tant que Premier ministre, je vous remercie pour cela ».

Se référant à la Résolution 2334 de l’ONU, il a dit que cette dernière “a été profondément inquiétante pour votre communauté”.

La congrégation a applaudi après que Turnbull a condamné la résolution, rappelant que « l’Australie se tient aux côtés d’Israël… La seule démocratie du Moyen Orient ».

Il a ajouté : “Nous soutenons la résolution pacifique des conflits entre Israéliens et Palestiniens. Nous réclamons une solution à deux états tout comme le Gouvernement d’Israël.”

Il a ajouté que la solution à deux états ne pouvait être négociée que par les deux parties.

Turnbull a expliqué que « la solution n’est pas aidée par les résolutions biaisées qui sont adoptées dans les conseils des Nations Unies… et partout ailleurs ». Il a répété que l’Australie ne soutient pas les résolutions partiales, disant qu’elles ne « conduisent pas aux résultats que donneraient des négociations auxquelles nous appelons avec force les deux parties impliquées ».

Il a enfin déclaré que “nous sommes aux côtés d’Israël, nous soutenons Israël, dans ses efforts visant à trouver une solution et par-dessus tout, nous nous tenons épaule contre épaule avec l’état juif dans le combat contre le terrorisme.“