Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a promis mardi une aide d’environ 100 millions de dollars pour la reconstruction de la bande de Gaza.

Abe a annoncé que Tokyo allait « fournir une aide, environ 100 millions de dollars, en aide humanitaire, financière et pour la reconstruction ».

Il s’exprimait lors d’une conférence de presse à Ramallah, le siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, aux côtés du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Dans un entretien publié mardi par le journal palestinien Al-Ayyam, Abe a par ailleurs affirmé avoir « pressé Israël d’arrêter ses activités de colonisation qui violent le droit international ».

Abe a ajouté « espérer que les Palestiniens reviendront aux négociations pour obtenir un véritable Etat indépendant ».

Shinzo Abe a terminé mardi la première visite en Israël et dans les Territoires palestiniens d’un chef de gouvernement japonais depuis neuf ans.

Sa tournée l’avait conduit auparavant en Egypte et en Jordanie pour promouvoir la stabilité au Moyen-Orient et développer les liens économiques.

« La stabilité du Japon et du monde est liée à la stabilité du Moyen-Orient », souligne Abe dans les colonnes du quotidien Al-Ayyam le jour même où le groupe djihadiste Etat islamique menaçait d’exécuter deux otages japonais qu’il affirme détenir et réclamait une rançon de 200 millions de dollars pour sauver leur vie.