Alors que les politiciens sont bien souvent vus comme ayant le sang-froid, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a surenchéri ce lundi en insinuant que son cabinet était un nid de vipères.

Lors d’un discours dans une école élémentaire à l’occasion du premier jour de classe, Netanyahu a demandé à un enfant quel était son animal préféré. L’élève lui répondit : « Les serpents ».

« Tu aimes t’occuper des serpents ? », lui demanda avec délice le Premier ministre, « Viens, je t’en donnerai quelques-uns ».

La presse israélienne s’est immédiatement saisie de cette remarque de Netanyahu, qui avait déjà exprimé ses griefs au sujet des déclarations agressives des ministres de son cabinet à la presse, lors de l’opération Bordure protectrice, affirmant que ces derniers essayaient de miner son influence politique.

Le ministre de l’Economie Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman, entre autres, avaient tous deux critiqué ouvertement la politique gouvernementale durant le conflit, appelant à des mesures plus sévères contre le Hamas et les Palestiniens.