L’hôtel Bristol, situé avenue Louise à Bruxelles va accueillir un salon de l’alyah le 1er mars prochain.

En présence des représentants de l’Agence juive en Israël, de nombreux Juifs de Belgique sont attendus dans le cadre de cet événement qui souhaite promouvoir l’immigration vers Israël, rappporte le journal La Capitale.

En parallèle, les candidats à l’alyah auront la possibilité de rencontrer une vingtaine de promoteurs immobiliers.

Les attaques qui ont eu lieu à Paris, la fusillade du Musée Juif de Bruxelles au mois de mai, l’agression d’un rabbin, en novembre, dans le quartier juif d’Anvers et la multiplication des faits divers touchant la communauté juive en Belgique stimulent actuellement un regain d’intérêt pour émigrer en Israël.

La Belgique, dont la communauté juive compte moins de 50 000 membres, pourrait elle aussi connaître une vague d’alyah.

Le sentiment d’insécurité, comme le rapporte un témoin, est aujourd’hui dans toutes les bouches. « Je suis belge, je me sens belge, mais le manque d’éducation attise les préjugés. J’aime la Belgique, mais je ne peux plus y vivre, je ne souhaite pas que mes enfants y vivent dans la peur. »

Depuis 5 ans, entre 150 et 250 belges s’installent chaque année en Israël.