L’Arabie saoudite a émis une liste de 50 prénoms, dont Binyamin, Maya et Linda, que les parents ne pourront plus donner à leurs enfants, selon Gulf News.

Les noms interdits sont soit blasphématoires, soit non-arabes ou non-islamiques, soit en opposition avec la culture et la religion du royaume, a déclaré le ministère de l’Intérieur saoudien.

Certains des prénoms bannis ne semblent cependant tomber dans aucun de ces catégories. Abdul Naser est sans nul doute un prénom musulman, mais c’est également le nom du président de l’Égypte dans les années 50 et 60, Gamal Abdul Nasser, qui fut le rival de l’Arabie saoudite.

Les prénoms Amir (prince), Malika (reine) et Mamlaka (royaume) sont arabes, mais ont un lien avec la royauté, ce qui peut expliquer leur présence dans la liste.

Binyamin se trouve être l’équivalent en arabe (et en hébreu) du prénom Benjamin (porté par l’actuel Premier ministre israélien Netanyahu).

La liste des noms interdits est, selon Gulf News :

Malaak (ange)
Abdul Aati
Abdul Naser
Abdul Musleh
Binyamin (Benjamin en arabe)
Naris
Yara
Sitav
Loland
Tilaj
Barrah
Abdul Nabi
Abdul Rasool
Sumuw (altesse)
Al Mamlaka (le royaume)
Malika (reine)
Mamlaka (royaume)
Tabarak (béni)
Nardeen
Sandy
Rama (Dieu hindou)
Maline
Elaine
Inar
Maliktina
Maya
Linda
Randa
Basmala (expression du nom de Dieu)
Jibreel (l’ange Gabriel)
Abdul Mu’een
Abrar
Iman
Bayan
Baseel
Wireelam
Nabi (prophet)
Nabiyya (une prophète)
Amir (prince)
Taline
Aram
Nareej
Rital
Alice
Lareen
Kibrial
Lauren