Le dirigeant du Conseil économique national Eugene Kandel a informé le Premier ministre Benjamin Netanyahu qu’il démissionnera de son poste dans un proche avenir.

En tant que chef du conseil, Kandel était l’un des principaux auteurs de l’accord sur le gaz naturel qui fait actuellement la Une des médias. Des sources proches de Kandel ont souligné que sa démission n’avait aucun rapport avec la controverse entourant l’affaire.

Actuellement, on ne sait pas si Kandel à l’intention de reprendre sa carrière universitaire ou de poursuivre une carrière dans le secteur privé.

L’ancien conseiller du ministre de l’Energie, Youval Steinitz, Avi Simhon, a été mentionné comme un étant un possible successeur au poste de Kandel.

Kandel a été le conseiller économique en chef du gouvernement depuis 2009, quand il a succédé à Manuel Trachtenberg (maintenant député à la Knesset dans le parti de l’Union sioniste), qui a créé le Conseil national de l’économie en 2006.

Le conseil a été fondé afin de fournir au premier ministre et au gouvernement une aide éclairée et professionnelle pour prendre des décisions critiques dans le domaine économique.

Récemment, le conseil a été critiqué par l’avocat général car il lui reprochait de ne travailler que presque exclusivement avec le Premier ministre, plutôt que de remplir son obligation envers le cabinet dans son ensemble.

Le procureur général Yehuda Weinstein a exhorté le Premier ministre à évaluer les activités, les réalisations et l’efficacité du conseil et de présenter ses conclusions au cabinet afin de parvenir à une décision concernant l’avenir de l’organisme consultatif.

Kandel, né Evgeni Kendal à Moscou, a immigré en Israël avec sa famille en 1977, n’ayant pas eu le droit de le faire pendant quatre ans. Il a étudié à l’Université hébraïque de Jérusalem (BA et MA) et à l’Université de Chicago (MBA et PhD).

En tant que conseiller de premier plan sur les questions économiques au sein du gouvernement, Kandel a été impliqué dans la rédaction de tous les budgets et a participé à tous les forums financiers à la Knesset depuis 2009.