Le prix Sebban-Elkaim décerné à l’imam Azizi et au rabbin Serfati
Rechercher

Le prix Sebban-Elkaim décerné à l’imam Azizi et au rabbin Serfati

A Grenoble, la garde des Sceaux qui participait à une cérémonie en faveur du vivre-ensemble a rappelé les bases de la lutte légale contre l'antisémitisme

A gauche, le rabbin Michel Serfaty (Crédit : Facebook)
A gauche, le rabbin Michel Serfaty (Crédit : Facebook)

« L’antisémitisme n’a pas sa place » en France a affirmé avec autorité Nicole Beloubet, actuelle ministre de la Justice lors d’une remise de prix à Grenoble.

La garde des Sceaux s’est exprimée en marge de la remise du prix Elkaïm-Sebban pour le vivre-ensemble, un prix créé en hommage à Edwige Elkaïm-Sebban ancienne militante et cadre du CRIF.

Elle a développé le plan en trois points du gouvernement Philippe pour lutter contre l’antisémitisme : la réponse pénale automatique face à toute manifestation d’antisémitisme; une peine adapte à la gravité du délit; et enfin la spécialisation renforcée des magistrats.

Le prix a été remis à l’imam Azizi et au rabbin Michel Serfaty de l’amitié judéo-musulmane, connu pour son activisme ainsi que pour son récent enregistrement d’un rap avec Coco Tkt.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...