Joel Walid, frère de la victime, interrogé par le journal allemand Bild, a rapporté ses paroles : « Immédiatement après l’attaque il m’a dit : ‘j’ai survécu de justesse, plusieurs de mes employés et clients sont morts. Je ne peux plus rester à Paris et je partirai pour Israël' ».

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se rendra lundi à midi locales sur les lieux de la prise d’otages du supermarché casher de Paris, dans laquelle quatre personnes ont été tuées vendredi, a annoncé à l’AFP l’ambassade d’Israël.

Le chef du gouvernement de l’Etat hébreu, accompagné de son ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman, doit « rendre hommage » sur place aux victimes lors d’une brève et « sobre » cérémonie, « sans discours », a précisé une porte-parole.