Le Qatar a indiqué adhérer aux principes de paix au Moyen-Orient tels qu’il ont été définis mercredi dans un discours prononcé par le Secrétaire d’Etat américain John Kerry.

Dans un communiqué, l’état sunnite du Golfe a expliqué qu’il « saluait les propositions » avancées par Kerry « concernant un règlement permanent du conflit israélo-palestinien ».

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que les propositions de Kerry « sont conformes à la majorité des résolutions bénéficiant d’une légitimité internationale ainsi qu’à l’Initiative de Paix Arabes, soulignant le soutien apporté par le Qatar aux efforts vivant à redynamiser le processus de paix au Moyen Orient ».

Cette acceptation de la proposition de Kerry semble être un acquiescement tacite apporté à la demande centrale du gouvernement israélien qui réclame que les Palestiniens reconnaissent Israël en tant qu’état juif.

Citant le plan de partition des Nations Unies de 1947, Kerry a appuyé la demande de Netanyahu, réclamant que les Palestiniens puissant reconnaître le principe de deux états pour deux peuples « l’un Juif et l’autre Arabe, se reconnaissant mutuellement et avec l’égalité totale des droits pour leurs citoyens respectifs ».

“La reconnaissance d’Israël en tant qu’Etat Juif a été la position adoptée par les Etats Unis depuis des années, et sur la base de discussions sur le sujet ces derniers mois, je suis absolument convaincu que de nombreux autres pays sont dorénavant prêts à l’accepter également- dans la mesure où la nécessité de l’établissement d’un état palestinien est également prise en compte », a dit Kerry.