Assaf « Assi » Dayan,  acteur, scénariste et producteur israélien, est décédé jeudi à son domicile de Tel Aviv. Il était âgé de 68 ans.

Né dans le kibboutz de Nahalal en 1945, Dayan est le fils du célèbre ministre de la Défense, le général Moshe Dayan.

Il entame sa carrière d’acteur après son service militaire et un bref passage à l’Université hébraïque de Jérusalem.

En 1967, Dayan s’est imposé dans le paysage cinématographique israélien après un rôle dans le film « He Walked Through The Fields », acclamé par la critique.

Il a également joué dans des dizaines de films en Israël et à l’étranger.

Parmi ses rôles majeurs, Au-delà des murs, décrit comme un jalon important dans l’histoire du cinéma politique israélien, mais également sa performance dans le film de John Huston Une Promenade avec l’amour et la mort.

Son rôle dans M. Baum, sorti en 1997, lui a valu un prix Ophir – la version israélienne de l’Oscar – dans la catégorie meilleur acteur.

En 1973, Dayan se met à la réalisation. Il réalise Givat Halfon Eina Ona, une comédie incontournable sur un groupe de réservistes de l’armée israélienne dans le Sinaï. Sans oublier La vie selon Agfa qui met en scène la vie quotidienne dans un pub de Tel Aviv.

Dayan a également endossé le rôle du psychologue Reuven Dagan dans la série dramatique à très grand succès BeTipul.

La version israélienne a été adoptée par la chaîne de télévision américaine HBO avec In Treatment.

En 1998, Dayan s’est vu décerné un prix au Festival international du Film de Jérusalem, qui récompense l’ensemble de sa carrière.

Mais en dépit de son statut d’icône dans la société israélienne, la vie privée de Dayan a souvent créé la controverse.

Il a été arrêté à plusieurs reprises pour usage de drogues, mais également une fois pour avoir battu sa petite amie. En 2009, il écope d’une condamnation avec sursis et à 200 heures de travaux d’intérêt général.

Dayan a convolé en justes noces à trois reprises. Il est le père de quatre enfants : Amalia, Avner, Lior et Assia.