Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter est arrivé mardi à Amman dans le cadre d’une tournée dans la région, visant à calmer les inquiétudes sur l’accord nucléaire avec l’Iran, selon un journaliste de l’AFP.

M. Carter qui venait d’Israël, a atterri sur une base aérienne militaire dans le nord de la Jordanie, où il devait rencontrer des pilotes jordaniens de la même unité que le pilote exécuté en février par l’organisation Etat islamique (EI).

Cette base, située à une cinquantaine de kilomètres de la frontière syrienne, est également utilisée par plusieurs pays de la coalition contre l’EI.

M. Carter rencontrera également des troupes américaines qui y sont stationnées.

Aucune rencontre avec les responsables jordaniens n’a été annoncée jusqu’ici par Amman.

Après Israël et la Jordanie, le responsable américain doit se rendre mercredi en Arabie saoudite.

Pour tenter de rassurer son allié israélien sur l’accord nucléaire conclu à Vienne, M. Carter a indiqué lundi que les Etats-Unis étaient prêts à muscler leur coopération militaire avec Israël, citant notamment la défense anti-missiles ou la sécurité informatique, lors d’une rencontre avec son homologue israélien, Moshé Yaalon.

Il a aussi assuré qu’Israël restait « la pierre angulaire » de la politique américaine au Moyen-Orient.